Nong Boua - Laos
Laos
N'Diq - Maroc
Province de Larache - Maroc
Kasserine - Tunisie
Sbeitla - Kasserine - Tunisie
Oran - Algérie
Kabylie - Algérie
Ampasipotsy - Madagascar
Casamance - Sénégal
Beyrouth - Liban
Mont-Liban - Liban
Bethlehem - Palestine
Palestine

Mutations et enjeux du développement de la lecture à l’international: synthèse du séminaire !

Découvrez ici la synthèse du séminaire « Mutations et enjeux du développement de la lecture  l’international: quelles coopérations » qui s’est tenu à Marseille du 25 au 27 mars 2024 à l’occasion des 45 ans du COBIAC.
Vous y retrouverez les compte-rendus de chaque atelier thématique, les avis des participants et pistes de travail évoquées, la synthèse de José Rose, ainsi que les éléments d’enquête sur les expériences de coopération internationale dans les bibliothèques de la Région Sud.

 

COBIAC-EMASSI un projet franco-sénégalais d’échange entre jeunes autour de la lecture.

Les jeunes d’Emassi* ont commencé, début juillet, des animations à Niafrang et à Birassou, en partenariat avec des animateurs sénégalais du CASE*. Les activités proposées aux enfants visent principalement l’amélioration de l’expression orale et la pratique de la lecture.

Ce projet a débuté dès février 2024 par trois réunions à l’initiative du COBIAC avec six jeunes français, étudiants en médecine à Marseille. Ces rencontres ont permis de se connaître, de visiter le siège du Cobiac, de prendre contact avec nos partenaires sénégalais et de préparer les interventions auprès des enfants.

A notre arrivée, une réunion de toute l’équipe sénégalo-française s’est tenue à la bibliothèque de Bandjikaky, (photo) et l’équipe a été reçue par le Chef de village et les autorités de Birassou.

Pendant trois semaines, des ateliers quotidiens seront proposés aux 57 enfants de Niafrang et 48 à Birassou de 9h à 12h.

Le budget principalement récolté par les jeunes d’Emassi permettra de contribuer aux travaux d’aménagement et au transport de livres pour la nouvelle bibliothèque du village d’Albadar, au transport des animateurs locaux et à l’achat de matériel pérenne pour les activités des enfants.

Souhaitons à ces jeunes des deux pays une expérience joyeuse et formatrice de solidarité internationale. »

* EMASSI :  Étudiants Marseillais Actifs dans la Société et dans la Solidarité

* CASE : Centre d’Accompagnement Social et Éducatif

COBIAC – 45 ans de solidarité : 1er retour sur un séminaire riche en rencontres, échanges et réflexions

Du 25 au 27 mars, à Marseille, s’est tenu le séminaire “Mutations et enjeux du développement de la lecture à l’international: quelles coopérations”, organisé par le COBIAC pour fêter ses 45 ans. Accueilli à la BMVR de l’Alcazar, MediaM et Territoires Solidaires, l’évènement a été ouvert par Madame Rubirola, première adjointe au maire de Marseille et Monsieur Coppola, adjoint au maire de Marseille en charge de la culture.

La première journée, en partenariat avec l’ABF PACA, a accueilli environ 80 personnes – bibliothécaires, élus, militants de la lecture – pour des échanges avec les professionnels du livres venus de l’Algérie, du Congo, de Djibouti, de la Guinée, du Laos, du Liban, du Maroc, de la Palestine, du Sénégal et du Togo. Les tables rondes, animées par Françoise Danset et Danièle Oppetit, et synthétisées par José Rose, ont dessiné un panorama complet de la lecture publique et de ses enjeux dans les différents pays présents. Elles ont fait ressortir des sujets de travail communs (liens entre bibliothèques et écoles, nécessité de la médiation numérique…)

Les ateliers se sont ensuite succédé lors des deux jours suivants, sur des thématiques très variées allant de la citoyenneté au financement des projets, avec l’idée de dégager de nouvelles pistes de travail pour le COBIAC, et de tisser de nouveaux partenariats entre les structures présentes. Et c’est réussi ! Nos partenaires repartent avec l’envie de poursuivre les discussions et de construire des outils communs pour animer un réseau international d’échanges de pratiques et d’expériences. Les équipes du COBIAC, elles, clotûrent ce séminaire avec “du travail pour au moins les cinq années à venir” (Edouard, bénévole de l’équipe d’organisation du séminaire).

Nous reviendrons plus en détail sur cet évènement majeur.

Sénégal. Développement de la lecture à Tatene Mbambara (Thiès)

Du 22 novembre au 5 décembre 2023, la quatrième visite des bénévoles du COBIAC à Tatène-Mbambara a été l’occasion d’un apport de 130 nouveaux livres + 40 offerts par la bibliothèque vauclusienne de Jonquières et d’un ordinateur portable ainsi qu’un complément de mobilier. L’école compte désormais 350 livres.
Des rencontres institutionnelles ont été organisées, avec l’adjoint au maire de Notto Doibass, l’Inspection d’Académie de Thiès, l’URCCHT (Union Régionale des Coopératives de Construction et d’habitat
de Thiès) …, ainsi que la recherche de financement participatif pour une bibliothèque plus normative et publique, entre 30 et 40 m².

Le CM2 de Tatène et 3 classes de CM2 de école publique de Jonquières (Vaucluse), poursuivent activement leur partenariat (échange WhatsApp entre les élèves des 2 pays, lectures mutuelles de contes par les élèves, chants).
Des animations autour du livre ont eu lieu dans les 8 autres classes avec un tapis de lecture sur le voyage (lectures animées de 5 à 7 albums).
La motivation de l’équipe pédagogique et des bénévoles est au beau fixe, l’équipe de projet se renforce. La bibliothèque crée en 2023 est en excellent état, les livres bien utilisés et respectés.

Sénégal. Mise en réseau d’espaces de lecture dans le département de Bignona (Casamance)

Sénégal-Séminaire-Bignona-07-2023Du 5 au 7 juillet 2023 s’est tenu à Bignona, un séminaire de mise en place d’un réseau de 7 bibliothèques dans le département de Bignona sous la houlette de Fatou Diop, coordinatrice, et d’Ousmane Diémé. Ce réseau est le résultat d’une convention entre le Département de Bignona et le COBIAC. Il est soutenu par l’Institut français et l’AFD dans le cadre du projet RE-LA (Ressources Éducatives – Lire pour Apprendre).

 

Sénégal – Développement de la lecture à Tatene Mbambara.

A la demande du responsable des parents d’élèves de l’école de Tatène Mbambara, M. Souleyman Traoré, le COBIAC a envoyé en novembre 2021, 170 livres destinés aux 500 élèves de 6 à 12 ans.
En septembre 2021, une adhérente du COBIAC s’était rendue dans ce village dont l’école avait fortement été endommagée par une tempête. La vétusté des bureaux et du matériel scolaire a été constatée ainsi que l’absence totale de livres.

En mars 2022, une autre visite du COBIAC a permis d’apporter une trentaine de livres supplémentaires, des jeux de société et une exposition sur l’Afrique.
A cette occasion, une présentation des livres aux enseignants et des lectures dans les classes de quelques albums ont été réalisées ainsi que la signature d’une convention de partenariat entre le COBIAC et l’école.
Les villageois ont réparé deux classes mais 60 élèves sont encore dans un abri provisoire végétal !
L’urgence est encore à la construction et le manque d’eau retarde les travaux de maçonnerie. L’eau est achetée au village voisin et acheminée avec difficulté.

  Suite à cette première évaluation des besoins en livres le projet s’oriente vers l’installation d’un rayonnage par classe avec des nattes au sol pour constituer un espace de lecture, dans l’attente d’une future bibliothèque.

« Résidence culture» dans la Région Sud, de Fatou Diop, bibliothécaire sénégalaise

Malgré de nombreuses tracasseries administratives liées à la pandémie, Fatou Diop a débuté son séjour professionnel programmé du 14 novembre au 18 décembre dans notre région, accueillie par le COBIAC.  Cette diplômée de l’EBAD (École de bibliothécaires, archivistes et documentalistes) de Dakar, responsable de la bibliothèque de Bignona, a déjà participé à l’animation de stages initiés par le COBIAC en Casamance. Pour en savoir plus, cliquez sur la fiche projet : Développement de la lecture en Basse Casamance (Sénégal) de notre site.

D’un commun accord et dans la perspective de mettre en réseau les quelques bibliothèques et points lecture de sa région afin de faciliter les animations de lecture, Fatou Diop bénéficie actuellement des expériences du réseau « Médiathèque Istres Ouest Provence » à Miramas  et alentour, d’ACELEM (Association Culturelle d’Espaces lecture et d’Ecriture en Méditerranée) à Marseille et du médiabus d’Aubagne .

Un grand merci à ces structures pour l’accueil qui lui a été réservé !  

De nombreuses dotations de livres au bénéfice des bibliothèques partenaires du COBIAC à l’international

En cette fin d’année, les bénévoles sont mobilisés pour la préparation de quatre envois de livres visant à enrichir les collections des bibliothèques soutenues par le COBIAC dans quatre pays d’Afrique sub-saharienne. 

Des acquisitions de livres, en France auprès du diffuseur Paroles Indigo pour des éditions africaines, ou directement dans les pays d’intervention sont également prévues d’ici la fin de cette année. Elles permettront aux bibliothèques partenaires, d’enrichir ou de renouveler des collections de livres jeunesse, parfois très réduites ou obsolètes.

Burkina Faso : un don de 1000 ouvrages et des acquisitions de livres d’auteurs africains en France, ainsi que des achats dans les librairies de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso pour la bibliothèque de Samandéni. 

Guinée : envoi par avion d’un lot d’environ 200 livres dédiés à la jeunesse et la petite enfance puis par voie maritime de 2000 livres pour les bibliothèques du réseau CELPAC. Des acquisitions ont été effectuées auprès de Paroles Indigo.

Sénégal : un don de 1200 livres jeunesse pour la bibliothèque du CASE de Bandjikaky et un don de 170 livres pour la future bibliothèque du village de Tatène Mbamba (commune de Notto Diobas, Thiès).

Togo : un don de 1000 ouvrages issus à la fois d’achats en France et sur place dans les librairies de Lomé pour les bibliothèques de Sichem et Djagblé et pour le bibliobus.

Des nouvelles des territoires d’intervention du COBIAC

Malgré le contexte de pandémie, les partenaires du COBIAC déploient énergie et ingéniosité au service de leurs bénéficiaires.

Burkina Faso : les visiteurs se pressent à l’ouverture de la bibliothèque de Samandéni, inaugurée ce mois-ci.

Bibliothèque de Samandeni - Burkina Faso
Réception de livres, école Sbhi - Marrakech, Maroc

Maroc : la réception de livres réjouit les élèves à l’école Sbhi (Marrakech).

Congo : animation d’un atelier « photographie » au Centre de Ressources de Côte Mateve

Atelier de photographie à Côte Matève - Congo
Caravane culturelle à Hermel, Liban

Liban : La Caravane culturelle a repris la route à Hermel et Charbine : spectacles de rue et ateliers font le bonheur des jeunes participants…

 

…Et les jeunes lecteurs retrouvent le chemin de la bibliothèque de Mtein.

Bibliothèque de Mtein, Liban
Guinée. Adolescents qui lisent

Guinée : Le réseau de lecture publique (CELPAC) a participé, tout comme l’ensemble des acteurs guinéens de la chaîne du livre, à un atelier à distance sur les stratégies de plaidoyer en faveur du livre de jeunesse comme facteur d’amélioration des apprentissages en Guinée, organisé par l’Institut français et l’Agence française de développement (AFD). Le COBIAC prépare un nouvel envoi de dons de livres à destination des bibliothèques publiques en Guinée.

Sénégal : Grâce à la contribution du FONJEP, une nouvelle mission (prévue en juillet 2021), composée de bénévoles du COBIAC et d’étudiants, est en cours de préparation, afin d’aménager la salle de lecture du village de Kabadio (envoi de 600 livres à venir et installation de 10 ordinateurs) et de former les animateurs.

Salle de lecture de Kabadio, Sénégal

Une action d’interculturalité France-Sénégal réussie !

En juillet 2020, le COBIAC a mené un projet de création d’ateliers lecture et français, au Sénégal avec le concours financier du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, dans le cadre du dispositif ISI (Initiative de Solidarité Internationale) et grâce à des dons privés.

Un stage d’animations (yoga, lecture, chant) a été proposé à des enfants de centres de loisirs, dans deux villages de Casamance. La coordination a été assurée là-bas par Lamine Thiane, Président du CASE de Bandjikaky et Youssouf Badji enseignant. Les animateurs sénégalais ont pu échanger avec les animateurs français qui devaient partir là-bas en juillet et préparer ensemble, via WhatsApp, les séquences pour les enfants.

Les trois encadrants du COBIAC, Soizic Diquelou, Emilie Top Labonne et Marinette Volpini ont assuré régulièrement le suivi des activités.

L’interculturalité et la solidarité internationale sont des thèmes abordés depuis des années dans cette zone rurale par de nombreuses associations dont le COBIAC et l’association d’étudiants marseillais EMASSI. La structure locale du CASE (7 villages) est essentielle pour assurer la régularité des actions de formation dans divers domaines, (bibliothèque, informatique, micro-projets). Une salle de lecture a été aménagée et la création d’un site internet CASE est envisagée.

Nous remercions vivement les encadrants ici et là-bas qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour la réalisation de cette action qui représente un tremplin pour le projet JSI (Jeunesse Solidarité Internationale), présenté en 2020, mais reporté en 2021, en raison du contexte sanitaire international.

Contact : Jacqueline JEREMIE, jacqueline.jeremie@orange.fr«